AMBUSH

Information

This article was written on 08 Oct 2010, and is filled under Articles rédigés, Editos du magazine En-Contact.

Current post is tagged

, , ,

Your Tech Team : Dell invente la hotline – qui répond mais pour plus cher – et le centre d’appels garanti 100% autochtone

On my way to… Austin

Cet été, c’est décidé, ma vie va changer : je pars au Texas.
Comment ai-je pu négliger jusqu’à présent l’État qui a inventé, dans le désordre : l’entreprise familiale de fabrication de présidents inoxydables (Bush and sons), les actrices petites, mais mariées à des basketteurs, sexy en diable, mais nées à Corpus Christi (comme Eva Longoria), la ville la plus polluée des États-Unis (Houston), la calculatrice mythique qui sauva dans les années1980 un nombre certain de glandeurs au baccalauréat (la TI 57 de Texas Instruments1), la première intermittente du spectacle ayant compris, avant les Claude Duval de nos call centers, l’intérêt du pseudo (Cyd Charisse, de son vrai nom Tulla Ellice Finklea), le meilleur superviseur de la Terre, (couillu, mental d’airain, capacité de rebond phénoménale, pour lui comme pour notre Johnny, c’est jamais fini, j’ai nommé Lance Armstrong)…
Mais loin de moi l’anti-américanisme primaire qui prévaut souvent dans notre pays : mon voyage pour le lone star state ressemblerait plutôt à un pèlerinage. À Austin, la Jérusalem des businessmen, j’espère bien rencontrer l’homme qui nous donne, depuis vingt ans, a tremendous leçon de réalisme et de business à l’américaine : Michael Dell.
Tout d’abord, contrairement à l’autre Michael, le texan comprend tout de suite qu’il vaut mieux naître blanc pour réussir (l’autre, il a épuisé sa fortune à changer de couleur de peau). Michael, pas encore sorti de l’université, fourgue des PC assemblés dans sa piaule à ses copains de la fac. Très vite, le voilà séduit par l’Irlande et sa fiscalité privilégiée (pour installer ses usines), puis par le Maroc, pour y installer ses hotlines. Un petit passage par Montpellier entre les deux (il n’a jamais cru aux call centers dans les grandes villes). Mais ce grand voyageur qu’on aurait pu croire émoussé depuis qu’il apparaît en très bonne place dans le classement de Forbes est revenu récemment aux commandes et n’a pas oublié la leçon de base : le téléphone, ça déchire ! Après avoir inondé la planète avec ses PC, grâce à ses équipes de talentueux télévendeurs, il a inventé récemment la hotline… plus chère, mais qui vous garantit, notamment, d’être mis en relation avec un technicien bien formé et basé en Amérique du Nord, CQFD. Bien marqueté, ce service premium s’appelle Your Tech Team, vous pouvez l’essayer pour 99 dollars pendant trente jours2.
Michael et ses équipes, ils s’en balancent du label de responsabilité sociale : Si tu veux qu’on réponde vite et bien à ta question et qu’on te dépanne… tu payes !

Manuel Jacquinet

1 La TI 57 de Texas Instruments, calculatrice sortie en 1977 avait toutes les fonctions de base d’un ordinateur, test, branchements conditionnels, sous programmes. Elle avait en plus la caractéristique d’être rechargeable.
2  Cf : visuel ci-dessous.

6 Comments

  1. Emilie
    16 mai 2011

    Est-on vraiment certain que les téléconseillers payants sont vraiment plus efficace ? Moi je pense surtout à une belle arnaque.

  2. Lilian
    15 mai 2011

    Comme quoi des modèles innovants existent. mais en France, trop d’immobilisme pour faire passer les créatifs.

  3. Stéphane
    15 mai 2011

    99 dollars pendant 30 jours c’est quand même super cher pour un service dont on n’est pas sûr d’avoir besoin.

  4. Lance
    14 mai 2011

    Ahahah, Lance oui en effet, équipé et sponsorisé par Motorola, son équipe était un call center roulant ! (et une pharmacie ambulante aussi)

  5. Véro
    14 mai 2011

    La question c’est de savoir où va cet argent… parce que si c’est pour aller dans la poche du patron qui continue à faire traiter ses appels à cotonou, ce serait une belle arnaque, qui ne me surprendrait pas.

  6. Hub
    14 mai 2011

    C’est clairement vers ce modèle qu’on se dirige : le client paye pour un service client de qualité. Toute l’industrie pousse pour cela et y prépare les consommateurs français.

Laisser un commentaire

*