AMBUSH

Information

This article was written on 17 Juin 2013, and is filled under A lire, Editos du magazine En-Contact.

Le diable au corps

« Je compris que l’ordre, à la longue, se met lui-même autour des choses ».

 

En apprenant dans les journaux récemment, la prochaine vente ou l’arrêt des activités du e-marchand Pixmania, voire sa probable mise en redressement, j’ai songé à la conclusion – que j’avais adorée adolescent – du Diable au corps,  le roman de Radiguet.

A vendre pas cher, sans marge souvent je présume, des produits qu’on a achetés en torturant ses fournisseurs, de nombreuses entreprises  sont vouées à… disparaitre.

 

Pour les meilleures d’entre elles, un autre avenir est possible : que leur dirigeant, brillant, arrive à courir plus vite que le vent et… et parvienne dans ce cas à se vendre très cher à un plus fortuné, aux poches profondes. C’est le superbe hold-up que vient de réaliser le jeune fondateur de Tumblr, qui à 27 ans à peine, a trouvé une blonde sur son chemin capable de lui signer un chèque d’un milliard de dollars pour une boutique de micro blogging qui réalise… 15 millions à peine de chiffre d’affaires ! Respect.

 

Mais l’on est aux Etats-Unis, le pays ou un « papy »est également capable de faire en février un chèque de 28 milliards, lui, pour du ketchup (Warren Buffet a en effet racheté Heinz en février 2013) !

Respect.

 

Les jeunes ont parfois du talent, beaucoup, ils savent comme Radiguet ou David Karp, rentrer dans l’histoire avec de courtes histoires. La tendance en ce moment, c’est 140 caractères max !

Parfois aussi et malheureusement, ils meurent  très jeunes (Radiguet est né presque 110 ans avant cet édito et mort à 20 ans).

 

Alors, puisque plus rien n’est sûr, que des Chinois s’apprêtent à racheter le Club Med, que des Qataris ont fait en deux ans à peine un joli hold-up en France avec le Royal Monceau, BeIn Sport et le PSG, que des ravissantes blondes font des chèques de ouf à des jeunots rapides et malins… on va vous conseiller deux ou trois trucs pour l’été :

 

Le monde est ouvert, c’est une p….n de bonne nouvelle, voyagez… partez à Madagascar par exemple (voir notre cahier international).

Faites confiance aux jeunes, formez les… Ne prenez pas que des stagiaires  (si, si, comme tous les petits copains malins, voir le dossier du mois)

Lisez. Ce journal par exemple (sous sa nouvelle formule et maquette que nous espérons plus claire) ou Radiguet,  enfin des  bouquins quoi (Fifty shades of grey… pas incontournable selon nous).

Et si vous ne jurez que par les Amerloques,  il y a aussi Gatsby le Magnifique. La fin c’est pas mal aussi :

 

« So we beat on, boat against the current, borne back ceaselessly into the past »

(C’est ainsi que nous avançons, barques à contre courant, sans cesse ramenés vers le passé)

 

Sont trop forts pour « closer »* ces Américains, non ?

 

*boucler une vente dans le jargon commercial franglais

Laisser un commentaire

*