AMBUSH

Information

This article was written on 29 Avr 2013, and is filled under A lire.

Current post is tagged

, , , , , ,

Elle s’engage… (quand Marion Ruggieri sort son lance-flammes)

Si vous pensez que les magazines pour les femmes ne s’occupent en mai que de maillots Eres et des mille-et-une-façons-de-rentrer-dans-votre-maillot, lisez plutôt l’édito au lance-flammes que vient de commettre Marion Ruggieri dans le numéro 1648 de « Elle » (voir ci-dessous). En matière de maillot c’est un short qu’elle taille au président, même pas une marinière pour cacher ses formes rebondies.

Par curiosité  j’ai parcouru les commentaires laissés par les internautes sur le site du magazine : pas tendres avec la journaliste.

C’est curieux comme dans une époque toute entière guidée par les formes, le soin extrême apporté à la communication  et les moyens qu’on y consacre… il est encore des sujets tabous : on a le droit de venir en couverture aves ses enfants, de baver pendant un quinquennat entier sur des soirées au Fouquet’s, des talonnettes, de se parer d’une marinière pour faire croire qu’on est attaché au made in France… mais pas de s’étonner que ceux qui nous mettent au régime soient… des tricheurs (Cf. le sieur Cahuzac) ou eux-mêmes apparemment des bons vivants.

Les indignations sélectives, c’est une spécialité bien française, chez les bonnes âmes, et dans de trop nombreux médias.

Alors pour une fois qu’une journaliste de presse très lue sort sa plume au lance-flammes …on ne va pas rejoindre la cohorte des Trissotin : bravo Marion , ton édito c’est c…..u !

Manuel Jacquinet

Poignées de désamour

Par Marion Ruggieri – Le 26/04/2013 –  à lire sur elle.fr

François Hollande a regrossi. Ça arrive, même aux meilleurs.Alors qu’il s’apprête à souffler son premier anniversaire à la tête de l’Etat (ce 5 mai), le Président a repris du poids de la bête, à défaut du poil, et ses rondeurs d’avant. Oubliées, les belles paroles de campagne et les bonnes résolutions de nouvel an : « A 56 ans, je veux être en harmonie avec moi-même », « Qui veut voyager loin ménage sa monture », etc. François Hollande fait penser à ces hommes qui fournissent un effort démesuré (rentrage de ventre + haleine mentholée) pour un premier rendez-vous galant et qui, une fois l’affaire conclue, se grattent le dos avec leur couteau et déboutonnent le premier bouton de leur pantalon… Le corps électoral conquis, le corps d’homme d’Etat aurait-il repris ses droits ? Alors, certes, tout ce qui est rond est mignon. Mais grossir, dans son cas, c’est offrir un peu plus de surface aux critiques et à la bien nommée psychologie de comptoir : comment un Président peut-il mettre tout le pays au régime, quand lui-même semble avoir un mal fou à ne pas craquer sur le chocolat ? A moins que ça ne soit une réponse à tous ceux qui disent qu’il ne fait pas le poids ? Ou encore une façon classique de compenser son stress par un grignotage compulsif ? A ELLE, on connaît bien le problème, le fameux effet yoyo, et on a un vieux dicton pour cela : « Avril, ne te découvre pas d’un fil… Mai, ne fais plus ce qu’il te plaît : perds trois kilos avant le maillot ! » Brégançon en ligne de mire, François Hollande va devoir réduire ses frais de bouche. S’il ne veut pas que l’on dise que la seule chose qui ait maigri chez lui, c’est sa cote de popularité. Qui, elle, il est vrai, a fondu à vue d’oeil en un an : 75 % de mécontents, d’après les derniers sondages. Happy Birthday Mr President !

Laisser un commentaire

*