AMBUSH

Information

This article was written on 23 Jan 2012, and is filled under Articles sur l'auteur.

Current post is tagged

, , , , , , , , ,

Délocalisations : quel poids sur l’emploi ?

Services – Le grand rapatriement,

par Catherine Maussion

« Bonjour, je m’appelle Fatimah. » Rappelez-vous.

Il y a cinq ans, certains partaient en campagne contre les centres d’appels qui, à l’instar de Téléperformance, délocalisaient les emplois de téléconseillers sur le pourtour de
la Méditerranée. En 2012, changement de cap : le coup de projecteur est mis sur le recrutement en France. A Compiègne, Webhelp, pointure dans la relation-client, accueille en ce moment ses premiers salariés. Il projette d’employer 600 personnes d’ici dix à seize mois. Et met l’accent sur l’Hexagone. Curieuse trajectoire pour cette entreprise qui avait choisi délibérément, à sa création, il y a onze ans, la Roumanie, puis le Maroc pour ses deux premiers centres d’appels servant la clientèle française (banque, assurance, télécoms…). OlivierDoha, son patron, explique : « Nos clients réclament cette proximité avec nos équipes ! » Le management d’Orange, qui délègue à Compiègne certains services, est à une heure de voiture pour former ses téléconseillers. A Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), c’est deux centres de 600 personnes que Webhelp a développés. Pourtant, reconnaît Olivier Doha, « le coût complet d’un téléconseiller entre la France et le offshore varie dans un rapport de 1 à 2« . Manuel Jacquinet, qui édite la revue En-Contact, chiffre à 250000 les emplois en France, et à 60000 les emplois offshore (Maroc, Tunisie, Afrique ou pays de l’Europe de l’Est francophones). Le offshore pesait dix fois moins il y a six ans. « C’est là que se sont fait l’essentiel des créations d’emplois« , dit Manuel Jacquinet. Mais l’an dernier, « les effectifs nets ont encore progressé en France de 2 à 3 %« . Preuve de l’attrait de l’Hexagone.

Laisser un commentaire

*