AMBUSH

Information

This article was written on 10 Déc 2009, and is filled under Articles sur l'auteur.

Current post is tagged

, , , , , ,

Centre d’appels à Tence : quarante emplois attendus

Le Progrès. le 08.12.2009

Le tournage dune comédie sur les call-centers

Le tournage d'une comédie sur les call-centers

Une pépinière d’entreprises va voir le jour dans les anciens locaux de l’Équipement. Démarrage attendu fin janvier, avec un centre d’appels et une vingtaine d’employés pour commencer

L’information, très attendue sur le plateau Vivarais-Lignon, a été annoncée au conseil communautaire du Haut-Lignon, hier soir, à Saint-Jeures.

L’idée de créer une pépinière d’entreprises dans les anciens locaux de l’Équipement, à Tence, se concrétise. Pour l’heure, une première entreprise est sur les rangs. Une autres reste à trouver.

Le porteur de projets : Jean-Michel Ibazizen,

Le porteur de projets : Jean-Michel Ibazizen

Le porteur de projets, Jean-Michel Ibazizen, vient de confirmer son engagement pour implanter, à Tence, des activités de télé-marketing, autrement dit un centre d’appels.

Le démarrage devrait être effectif à la fin du mois de janvier ou au début de celui de février. Une vingtaine d’emplois vont être créés dans un premier temps, avec un développement espéré à la hauteur d’une quarantaine d’emplois, dans les deux années à venir.

Une aubaine sur un secteur où le taux de chômage reste élevé. Et où les emplois dans les métiers du tertiaire ne courent pas les rues

Pour monter cette pépinière d’entreprises, l’investissement global se situerait autour de 500 000 euros, moins que prévu dans une première hypothèse. La Région, le Département, l’État, aux côtés de la communauté de communes, se mobilisent pour boucler le financement. Ces engagements (qui restent à formaliser) devraient être à hauteur de 30 % pour le conseil régional, 18 % pour le conseil général, 12 % pour l’État. Ce dossier, sur lequel l’équipe municipale de Tence, les services communautaires du Haut-Lignon travaillent en lien avec le Comité d’expansion économique et le secrétaire d’État à l’emploi depuis de nombreux mois, a abouti grâce à la médiation du cabinet parisien CCL-WoodWard, sollicité par Jean Digonnet. Dans ce cabinet, on retrouve Manuel Jacquinet, le producteur du film qui a été tourné cet automne à Tence dans les anciens locaux de l’Équipement. L’intrigue conduira le spectateur à suivre les péripéties savoureuses qui prennent pour cadre un centre d’appels

Cette comédie sortira sur les écrans en avril. Et, pour une fois, c’est la réalité qui rejoindra ici la fiction.

Fabienne Mercier

Laisser un commentaire

*